Calendrier

« Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Le mouvement

La feuille de chou


Abo Désabo

A table !!!

Du rab?

Les Attablé(e)s

Les amis de la Tablée

Fils RSS

Les assos de coeur

Par Admin :: 23/06/2006 à 11:17 :: VIE ASSOCIATIVE

Les associations: des hommes et des femmes au coeur de la solidarité.



Né en 1901, les associations ont survécu au guerre et aux changements politiques, écoles solidaires, de citoyenneté et de reponsabilité, elles sont reconnues pour leur esprit d'initiative, leur capacité d'adapation et de réflexion, animant nos campagnes et humanisant nos villes. Elles servent de ponts entre les générations et transcendent les inégalités sociales. Elles sont facteur d'intégration.La Tablée Nationale est solidaire du mouvement associatif et de ses corollaires qui participent du maillage du tissu social. Nous avons la volonté de réunir autour d’un projet social commun, toutes celles et tous ceux qui luttent au quotidien pour l’accès au droit et l’égalité de traitement. Cette volonté est animée, non seulement au nom des principes républicains mais également au nom de ceux de la déclaration des droits de l’homme et de l’enfant.Nous visons également à l’émergence d'une déclaration universelle des droits de la famille, avec la création d’un comité d’éthique garant d’un minimum vital pour toutes les familles quelles que soient leurs origines sociales et culturelles.

Le mouvement associatif est riche d’hommes et de femmes engagés aux côtés des habitants de ce pays. Jeunes, adultes, personnes âgées, bénéficient ainsi de services minimums et d’aides, parfois directes, permettant de faire du concept fourre tout de " cohésion sociale ", souvent caduque, au regard des circulaires trop souvent ignorées par l’administration, une réalité au quotidien.

La démagogie et le discours populiste, qui trouve son essence même dans les situations extrêmes stéréotypées n’en finissent plus d’accroître le creuset. En effet, aux réponses politiques se substituent, des effets de manches, des études et des sondages accusateurs qui servent, bien souvent, de caution pour mettre en œuvre des mesures répressives à l’égard des plus démunis.Les pauvres sont les laisser pour compte de notre société...Très souvent, des " entreprises solidaires ", au cœur de l’humain, sont le dernier recours pour les plus pauvres parmi les pauvres. Nombreuses sont les associations qui ont pour vocation d’aider ces derniers, en leur apportant les besoins les plus élémentaires pour une vie décente. Mais cela reste encore insuffisant pour enrayer la spirale de la survivance et de la misère. Face à ce fléau endémique, la seule réponse gouvernementale à été la baisse des crédits aux associations.

En 2005 la baisse des subventions du CDVA ( anciennement Fond National pour le Développement de la Vie Associative) va de -60% à -100%....les jeunes aussi en prennent pour leur grade!Des associations de jeunesse et d’éducation populaire avec d’autres associations en tant que relais de l’action publique agissent par des actions de proximité auprès des jeunes et de leurs familles dans les quartiers et sur l’ensemble du territoire français rural et urbain :accompagnement à la scolarité, action d’insertion sociale et professionnelle, centres de vacances et de loisirs, formation à la citoyenneté, foyers de jeunes travailleurs…Reconnues d’utilité publique ou non, ces associations investissent tous les champs et secteurs socio-économiques où l’aide de l’état ne permet pas de saisir l’urgence. En 2005 la baisse sans précédent des subventions du Ministére de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative va de -25% à -100%. C'EST INACCEPTABLE !

Quand bien même, certaines associations ne représenteraient que leurs propres intérêts, il y a pourtant un point commun à toutes : LA SOLIDARITE. Nous invitons toutes les associations de ce pays à nous rejoindre pour enrichir et partager nos expériences des luttes pour l'égalité, par delà les clivages et au-delà des égoïsmes. L’innovation sociale est une alternative au démantèlement de toutes les solidarités mais la révolte l'est aussi.


"Rien n’est si insupportable à l’homme que d’être dans un plein repos, sans passions, sans affaires, sans divertissement, sans application. Il sent alors son néant, son abandon, son insuffisance, son vide, il sortira du fond de son âme l’ennui, la noirceur, la tristesse, le chagrin, le dépit, le désespoir "
Blaise Pascal, Pensées.

 

 

Nous appelons de tous nos vœux à l’unité.

Communiqué de la Tablée Nationale

La Tablée Nationale - Blog créé avec ZeBlog